Sunday, September 14, 2014

LES DIEUX DE PROIE

" Je voudrais vous parler maintenant des dieux de proie ; tant que l’entité construite sur les plans mentaux appartient à un certain ordre de la manifestation, tant qu’il s’agit de certaines classes d’anges ou de déva, le danger est limité car le pouvoir angélique n’est pas habituellement tout-puissant et il est possible d’échapper au pouvoir fascinant du dieu, surtout dans les périodes cycliques des renouvellements. Mais la pensée humaine n’est pas seule à construire des dieux ; le monde subtil est immense, son étendue et sa pénétration sont d’ordre cosmique ; des êtres venus de lointains univers interviennent sur notre terre car la plasticité de la substance subtile est totale. Des formes extrêmement puissantes, libres, étranges, mouvantes vont et viennent dans cet univers très proche du nôtre mais où les lois du temps et de l’espace sont différentes. Ce sont les " influences errantes " de la Tradition extrême-orientale ; elles sont souvent d’une beauté indicible, mais la gloire et la splendeur n’implique pas nécessairement la valeur morale ; songez aux sectes étranges qui surgissent un peu partout à travers le monde, créées par des illuminés, sadiques ou masochistes, qui provoques une asthénie pathologique chez leurs disciples et, par hypnose, permettent les contacts avec les plans subtiles où règnent ces forces asuriques ténébreuses. "

Jean Marquès-Rivère, " LETTRES DE BENARES ".

Jean Marquès-Rivière est un des chercheurs occidentaux les plus importants sur le tantra tibétain de Kalachakra.


En 1943, il réalise " Forces occultes ", un film antimaçonnique.
Le bilan des persécutions est lourd, on parle de six mille francs-maçons arrêtés et mille furent déportés. A la libération, ce responsable de la police secrète française sous Vichy et collaborateur de la SS, est condamné à mort par contumace.

Le thème des dieux de proie se retrouve dans un recueil de nouvelles d'Alain Daniélou, "Le bétail des dieux". Des humains sont vampirisés par des entités invisibles. "Les personnages représentés dans ces histoires sont réels", précise le célèbre orientaliste.


Toujours à titre anecdotique, le vieux lama érudit, Tenzin Namdak, met en garde ses disciples : "Il existe des gardiens mondains extrêmement dangereux. Si l'on fait leurs rituels et si on les a vénéré pendant trop longtemps, après la mort, ils vont vous garder comme esclaves, sans arrêt, à faire toutes les bases besognes, et sans rétribution !" 

No comments: