Thursday, August 17, 2006


Ni clerc ni laïc, le moine est un être ordinaire qui a un mode de vie différent, plus simple.
L'idéal ancien de la profession spirituelle se retrouve dans les UPANISHADS. Le père Henri LE SAUX, moine bénédictin et sannyâsi enthousiaste, a écrit "Initiation à la spiritualité des Upanishads". Quelques citations :
  • Le sannyâsi typique et idéal est l'avadhûta, littéralement : "celui qui a tout rejeté, celui qui est libéré de toute règle, fixé en la contemplation de sa véritable nature propre, vêtu d'espace (digambara).
  • Le sannyâsa est au-delà de tout dharma, que ce mot soit entendu au sens de règle éthique ou de règle religieuse.
  • Dès lors il est normal que les moines de toutes obédiences se découvrent frères au-delà des frontières de leurs dharmas respectifs, dans se dépassement des "signes" dont ils sont les témoins. Il y a en fait un "ordo monasticus" qui recouvre tout et se découvre partout - non toutefois un "ordre" qui chercherait à s'organiser, car ce serait justement la ruine du charisme de la vie monastique, qui est cette tension intime et inapaisable vers l'Absolu. Il suffit qu'ils se reconnaissent quand ils se rencontrent, et, en fait, les vrais se reconnaissent toujours.

No comments: